Sensibilisation sur les serveurs FTP avec accès anonyme

A la suite de nombreux signalements, le CERT-FR a récemment constaté une recrudescence de services FTP accessibles anonymement sur Internet. Ces accès peuvent être utilisés à des fins malveillantes et il convient de les protéger.

    Informations
    +

    Le protocole FTP (File Transfer Protocol) est communément utilisé sur Internet et dans les réseaux d'entreprise pour le transfert de fichiers. Il peut être souvent rencontré lorsqu'il s'agit d'alimenter un site Web chez un hébergeur.

    La plupart des logiciels de type "serveur FTP" sont souvent configurés par défaut pour autoriser les accès anonymes en lecture, voire aussi en écriture. Cela signifie que le contenu hébergé par ce serveur est accessible via ce protocole avec le couple nom d'utilisateur / mot de passe suivant : anonymous / (mot de passe vide).

    Lorsque ce type de configuration est rencontré, un attaquant peut lister l'ensemble des données hébergées par ce service voire même, lorsque l'accès en écriture est autorisé pour le compte anonymous, altérer ou supprimer le contenu présent sur le serveur. Ce même attaquant peut également héberger du contenu malveillant et/ou illicite sur ce serveur.

    Il est également à noter que certains moteurs de recherche spécialisés (tels que Shodan) permettent facilement de lister des serveurs présentant ce type de configuration.

    Sécurité

    Afin de limiter les risques, il convient de désactiver l'accès anonyme aux services FTP et d'activer des accès spécifiques pour chaque utilisateur du service. Il est également recommandé de ne pas publier de documents sensibles sur ce type de service.

    Enfin, de part sa construction, les informations transportées au travers du protocole FTP transitent en clair sur le réseau. Ce mode de fonctionnement permet à un attaquant d'intercepter et de modifier le contenu des données transitant via ce protocole. Dès lors, il conviendra d'utiliser le protocole FTPS (File Transfer Protocol Secure), reposant sur TLS (Transport Layer Security), afin de protéger les données. SFTP (SSH File Transfer Protocol), reposant sur SSH, peut également être une alternative.


    Recommandations
    +

    Nous recommandons :

    • de désactiver les accès anonymes sur les services FTP, notamment ceux exposés sur Internet ;
    • de désactiver les services FTP lorsque ceux-ci sont inutilisés ;
    • de ne pas publier de documents sensibles sur les services exposés sur Internet ;
    • de maintenir les systèmes serveurs et clients à jour en appliquant régulièrement les correctifs de sécurité ;
    • d'effectuer des sauvegardes régulières des données hébergées par ces services ;
    • d'utiliser une politique de mots de passe robustes pour les accès aux services ;
    • d'activer la journalisation sur les services FTP ;
    • d'activer le chiffrement (en passant par les protocoles SFTP ou FTPS par exemple) afin de sécuriser les communications.